mardi 8 avril 2008

Je me souviens...

que quand nous étions ados, nous nous bricolions des vélos de cross avec des Vélosolex.
Il suffisait d'enlever le moteur, le porte bagage, les gardes boue et tous les éléments superflus pour obtenir une magnifique machine qui certe n'était pas des plus légère mais qui était indestructible.
Une peinture personnalisée parachevait cette machine de guerre.

2 commentaires:

Polo a dit…

On ne peut que regretter la disparition de cette mode survêt+bottes. C'était la classe internationale.

joub a dit…

Hé ho !
C'est l'histoire d'un citadin à la campagne.