jeudi 1 mai 2008

Je me souviens...

que quand j'ai traversé les États Unis en 1988 on s'est retrouvé dans un bar restaurant dans les bayous avec Yann et Toff. Yann était sensé faire un reportage sur la louisianne pour je ne sais quel journal.
Du coup toute la soirée à l'oeil pour nous trois. Soupe des bayous à base d'huîtres chaudes et autres saloperies des marais à gogo.Je te raconte pas la tronche du Toff et du Joub qui apprécient moyennement ce qui n'est pas de la viande. Là-dessus y'avait le patron de la boîte qui nous regardait manger et qui nous demandait si on trouvait ça bon et nous de dire que oui en gardant l'huître chaude dans un coin de la bouche.
L'horreur totale !
Bref on finit de becter et tout le monde rigole et nous trouve sympa.
Le patron nous demande si on aime bien danser et là, y a mon Yann qui dit que oui et surtout Joub.
Le coup de pute !
Et c'est là que je me suis retrouvé sur la piste de danse entouré de braves cons chapotés d'un stetson aux bras d'une pimpante cow girl attifée d'une jupe à franges et du même couvre chef que l'ensemble de ses congénères.
Moment d'intense solitude interminable sous les regards goguenards de ces deux imbéciles de Yann et Toff qui, justice soit faite, ont fini par me rejoindre dans cette folle expérience.
Aujourd'hui je ne peux jamais être avec Yann sans qu'il me rappelle ce souvenir cuisant 2 à 3 fois dans le week end.
Enfoiré !

2 commentaires:

laurence a dit…

un vrai Billy Elliot, en fait...

joub a dit…

C'est malin !